Flash info
  • Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) sera fermé au public les après-midi du 14 au 25 juin.

Défendre les intérêts des artisans

La première mission des chambres de métiers et de l’artisanat est d’agir pour que la place de l’artisanat soit reconnue. Cette reconnaissance doit être obtenue au niveau local, national et européen. Les élus des chambres de métiers et de l’artisanat, eux-mêmes artisans, connaissent les réalités du terrain et les besoins des entreprises dans votre région et dans votre département. C’est ce qui fait la force du réseau des CMA et son expertise pour accompagner et soutenir les 1 300 000 chefs d’entreprise artisanale en France.

Les chambres de métiers et de l’artisanat :

  • représentent les intérêts généraux de l’artisanat
  • renforcent la prise en compte de l’artisanat dans les programmes de développement, les lois et réglementations afin que les entreprises bénéficient d’évolutions favorables à leur développement.
  • défendent l’intérêt des artisans auprès des pouvoirs publics au niveau local, régional, national et européen
     

Les élus ont ainsi à cœur de défendre auprès des pouvoirs publics les intérêts du million d’entreprises artisanales. C’est par ces actions que l’environnement des entreprises artisanales a été amélioré par des dispositions répondant directement aux demandes du secteur.


Accompagner les entreprises artisanales

Accompagner et pérenniser les entreprises artisanales, en les aidant à concentrer leurs efforts sur leur savoir-faire et leur outil de production est la mission du réseau des CMA.

Les chambres de métiers et de l’artisanat accompagnent les entreprises artisanales au quotidien, développent une offre de services de proximité et forment chaque année dans leurs centres de formation près d’un apprenti sur quatre en France.

De la détection d’un projet à la transmission d’entreprise, elles mettent en œuvre, dans une relation de proximité, des missions d’accompagnement couvrant toutes les étapes de la vie de l’entreprise, de la détection d’un projet à la transmission d’entreprise afin d’en assurer le développement et la pérennité. Chefs d’entreprises, conjoints collaborateurs, jeunes, créateurs et repreneurs d’entreprises bénéficient de services communs sur tout le territoire : développement d’activité, apprentissage et formation, questions juridiques, étude de marché, aide aux financements et bien d’autres.

Sur un million de personnes reçues chaque année, ce ne sont pas moins de cent quatre-vingt-dix mille entrepreneurs qui se lancent dans la création ou la reprise d’une entreprise artisanale. Accompagnés par les chambres de métiers, 76 % d’entre eux franchiront avec succès l’étape des trois premières années.

Le réseau est engagé dans une démarche de modernisation pour intensifier sa relation de proximité et améliorer la qualité des prestations fournies aux entreprises artisanales.


Former les artisans de demain

L’apprentissage a démontré son efficacité pour répondre aux besoins en compétences des entreprises artisanales. Pour les métiers de l’artisanat, il est un gage de transmission réussie des savoir-faire entre les générations.

La formation aux métiers de l’artisanat est assurée par les 136 centres de formation d’apprentis (CFA) du réseau des chambres de métiers et de l’artisanat qui offrent l’accès à six cents formations. Ils proposent des formations adaptées aux nouvelles techniques et technologies, et innovent dans leurs pratiques pédagogiques pour répondre à de nouvelles attentes d’un public jeune et connecté.

Le réseau des  CMA propose des parcours individualisés de formation au sein des Universités des métiers et de l’artisanat (URMA).  Chaque personne qui souhaite s’orienter vers l’artisanat y trouve un accompagnement pour être formé à un métier en fonction de son parcours personnel.